18 nov. 2017

[Ecriture] Le perfectionnisme ou l'ennemi le plus vicieux

Hey.

 https://static.tumblr.com/bc85ab28ad461034d8d2d0874ed527b3/fzlbhsy/b56oq2e0r/tumblr_static_tumblr_static_7shuax3c0uwwssggsso0wsc0s_640.gif

Voici le tout premier article – j’espère d’une longue série – au sujet de l’Ecriture avec un grand E, Mesdames, Messieurs. La jeune auteure que je suis avait envie de partager ses réflexions avec vous, donc c’est parti pour le premier thème, le perfectionnisme.

Malheureusement, je suis perfectionniste. C'est, à mon sens, un horrible défaut dans l’écriture. Le perfectionnisme vous force à regarder par dessus votre épaule, à chaque pas, pour voir si vous n'avez rien oublié derrière. Il vous fait même croire que vous pourriez toujours faire mieux. Alors vous lui faites confiance, le remerciant avec votre plus grand sourire, en pensant qu'il vous sauve et vous suivez ses conseils, presque amoureusement. STOP. C'est un cercle vicieux dont il est difficile d’en sortir. J'en suis consciente et pourtant, il m'arrive encore de me laisser prendre dans ses filets.

« Pour commencer, oubliez la perfection. Nous n’avons pas le temps d’être parfaits. En tout cas, la perfection est impossible à atteindre : c’est un mythe, un piège, une roue pour hamsters où vous vous épuiserez à tourner jusqu’à la mort. »
Elizabeth Gilbert

Pour être honnête avec vous, je ne vois pas dans le perfectionnisme qu’une part de noirceur. Eh oui. Le perfectionnisme « à petite dose » est je dois dire, pas mal utile. Il aiguise vos mots. Il ajuste les dernières finitions. C’est une aide indéniable qui peut faire toute la différence. Selon moi, le problème ne vient pas de la volonté d’aller jusque dans les détails mais de vouloir sans arrêter rajuster ces mêmes détails. Là, ça en devient très très très problématique. 
Prenons un exemple tout simple. Vous dressez les couverts pour une occasion spéciale genre repas de fête. Comme vous ne dressez jamais la table d’habitude (hum), vous avez envie de bien faire, ce qui est tout à fait normal. Quelques minutes avant que vos invités arrivent, vous remarquez une fourchette mal-placée. Vous sauterez dessus pour la repositionner. En soi, c’est un acte pas si négatif que ça. Mais imaginez qu’après l’avoir arrangé, vous trouvez que quelque chose d'autre ne va pas sur votre table sans pouvoir trouver ce que c'est. Là, ça commence à poser problème. 
Le perfectionnisme, vous force à voir (quand bien même vos couverts sont parfaitement bien parallèles entre eux et que votre table est super) qu’il y a un problème, qu’il y aura toujours un problème. Rare sont les fois où vous réussirez à trouver la solution car soyons clair, on ne peut pas trouver la solution d’un problème qui (parfois) n’existe pas.
https://1.bp.blogspot.com/--J3mfmi_bhs/WgyQbG7yYgI/AAAAAAAABzs/5xI_HjZZkAwxA7Cm45AKNGNqwJA1fQXPACLcBGAs/s1600/curseur.png
Je pense que ce qui est le plus complexe, c'est de placer le curseur à sa juste place. Associez cette jauge arrondie à tout ce que vous entreprenez pour améliorer ce que vous faites. Plus vous voudrez en faire et plus le rouge s’approchera dangereusement. C'est valable pour tout et n'importe quoi. Et c'est pas facile de savoir où se trouve la bonne limite. Non seulement personne ne sait réellement où elle se trouve mais en plus, la jauge est différente en fonction des textes. Chaque personne devra elle-même savoir où se trouve la ligne qui annonce le rouge car elle seule connaît les limites de ce qu'elle peut faire et de ce qu'elle veut faire. Pour être franche avec vous, je ne sais toujours pas où elle se trouve, cette fameuse limite. Perso, je suis satisfaite lorsque ce que j'ai imaginé est en adéquation avec ce que j'ai écrit. C'est plus facile à dire qu'à faire mais lorsque j'y arrive, je passe au chapitre suivant avec une joie inimaginable, vraiment. Il y a des jours où ça se fait tout seul et d'autres où le perfectionnisme vient m'embêter. Il faudrait que je me dise, tout le temps, lorsque j'allume mon ordi pour avancer dans le premier tome : écris, reformule, corrige, aime, mais ne perfectionne jamais.

• • • •

J'espère que cet article vous plaira. En tout cas sachez que j'ai beauuuucoup aimé l'écrire. J'ai longuement hésité à le poster. Je sais qu'une bonne partie des personnes qui passent par ici n'écrivent pas forcément (et donc, vous en aurez sûrement rien à cirer, ce que je comprends,) mais bon quelques uns écrivent ^-^




11 commentaires:

  1. Un article très intéressant, je n'écris pas de livre, juste des petites pensées ou nouvelles par ci par là, mais étant perfectionniste aussi, je comprends ce qui embête... Toujours regarder si tout est bien c'est pénible, Même si utile parfois aussi :) Bon courage dans ton écriture !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Léna ♡
      C'est exactement ça. Ca peut être d'une grande aide comme ça peut ne pas aider du tout haha et nous embrouiller encore plus x)

      Supprimer
  2. Hé je trouve que c'est un sujet très intéressant que tu abordes !
    Moi mon perfectionniste s'exprime dans un espèce d'immobilisme, comme j'ai peur que ce que j'écrive ne corresponde pas à ce que j'ai imaginé, bah j'écris rien x)
    Merci de tes conseils, hâte de lire tes autres articles sur le sujet^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Plouf ♡
      Je vois ce que tu veux dire. Au début ça me le faisait aussi mais maintenant ça a changé. J'écris mais je passe rarement à la suite tant que c'est pas comme je l'ai imaginé. En gros, je peux rester bloquée un bon moment avant d'avancer.
      Il faudrait qu'on passe au dessus de ça (même si c'est plus facile à dire qu'à faire) ^-^

      Supprimer
  3. J'aime beaucoup le principe de l'article mais aussi le sujet ^^ Alors pour ma part le perfectionnisme je ne connais absolument pas ahah mais je comprends tout à fait que ça puisse poser un problème. Et bien moi, je pense que je suis l'inverse de la parfaite perfectionniste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah super, contente de voir que ça t'ait plu ♡ Au moins, il ne te posera pas de problème :)

      Supprimer
  4. J'ai adoré lire ton article, il est intéressant du début jusqu'à la fin. Je commence d'ailleurs à penser que je suis de temps en temps un peu (trop) perfectionniste ;)
    En tout cas, j'ai hâte de lire les prochains articles de cette nouvelle série !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohhh merci beaucoup. Ca me fait plaisir de voir qu'il t'ait plu ♥

      Supprimer
  5. Article intéressant, même si je n'écris pas (enfin, pas d'histoire) et que je ne suis pas non plus perfectionniste ^^ Mais c'est intéressant de voir comme cela se passe pour les autres ;)

    RépondreSupprimer