30 juil. 2016

Avis Lecture ūüĒĻ Les Traqueurs - Antoine Bombrun

Les Traqueurs Antoine Bombrun avis lecture

Les Traqueurs Antoine Bombrun infos
Trois bannis jet√©s dans une qu√™te impossible, o√Ļ vengeance et salut s'entrem√™lent. 
Les yeux blancs, l'√Ęme noire.
Un n√©cromancien, dont la folie n'a d'√©gal que la puissance. 
Vole, vole, vole et virevolte ; 
ma mémoire tangue comme une barque sur les flots !

• • • • • •

 Coucou ! ❤️‍

      Aujourd'hui, je vous parle de Les Traqueurs un roman auto-√©dit√© √©crit par Antoine Bombrun qui m'a gentiment √©t√© envoy√©.
Vous savez peut-être que j'aime énormément la fantasy donc il était évident pour moi d'accepter de découvrir un nouvel univers.

L'auteur fait parti de L'Attelage, un groupe de jeunes auteurs ind√©pendants de science-fiction et fantasy qui a pour objectif de « cr√©er une communaut√© solide o√Ļ auteurs et lecteurs dialoguent sans barri√®re, en toute simplicit√© ».


      Tout au long du roman nous suivons les aventures de trois hommes bannis : Thief, le viel homme sage et pos√©. Rhyun√Ęr, l'√©p√©iste qui dit franchement ce qu'il pense sans d√©tour ni m√©nagement et enfin il y a vous.
En effet, vous êtes présent dans l'histoire. Vous incarnez un arbalétrier au nom de Shiujih. Tel un RPG, vous prenez place dans l'histoire, vous ne vous contentez pas juste de suivre les événements, vous les vivez et les subissez d'une certaine manière.

Ces trois bannis aux yeux blancs ont été marqués par un être démoniaque, le Nécromancien sans nom. Leur seul moyen de se libérer de l'emprise de cet être et de vivre en paix est de briser la marque en se débarrassant du sans nom. Bien que l'univers reste à mes yeux assez simple, on sent tout le travail et le soin que l'auteur a pris pour organiser son histoire.
L'√©criture est tellement riche, elle m√™le diff√©rents niveaux de langues : soutenu et familier. Les sc√®nes de combats sont minutieusement d√©tall√©es et vives sans pour autant s'√©taler sur six pages.

Le roman est donc écrit à la deuxième personne et ce choix m'a totalement intriguée. C'est la première fois que je lis un roman à la deuxième personne et j'ai vraiment apprécié ce choix. On se sent comme impliqué et véritablement proche des autres.

Avant ce livre, je n'avais jamais lu de roman dark fantasy et le roman baigne dans un univers assez sombre et sanglant. Je sais que ça peut rebuter quelques personnes mais pour ma part, ça ne m'a pas du tout dérangé. La présence de Noisette, petite fille rescapée et protégée par Shiujih a adouci ce monde cruel et a apporté un peu de tendresse.

Il y aussi quelque chose qui m'a bien étonné, c'est le lien lecteur-narrateur. Le narrateur est continuellement présent et commente même les scènes en donnant son propre ressenti. C'est comment dire, déstabilisant au début, puis on s'y fait et on s'attache même au narrateur.


Quel fin ! Je m'attendais √† tout sauf √† √ßa. C'est une fil pas comme les autres terriblement d√©boussolante. Le narrateur pr√©sent depuis le d√©but surgit d'une mani√®re totalement impr√©vue.

De temps à autres des illustrations apparaissent, c'est un petit plus que j'ai bien aimé. D'ailleurs, les illustrations étaient vraiment fidèles à l'univers médiéval des Traqueurs.

Pour que le roman me plaise √† 100%, il a manqu√© selon moi, une petite touche de romance. Un petite touche d'amour ne m'aurait pas d√©plu. Il y avait certes la relation attendrissante de Noisette et Shiujih mais ce n'√©tait pas suffisant √† mon go√Ľt. C'est bien s√Ľr un d√©tail subjectif mais je vous en fait tout de m√™me part.


    En bref, Les Traqueurs fut donc une agr√©able lecture qui m'a sortie de ma zone de confort. Original et troublant, son √©criture √† la deuxi√®me personne et sa fin compl√®tement impr√©vue m'ont s√©duite. Il a tout de m√™me manqu√© selon moi un peu plus d'amour.

Bye et je vous dis √† la prochaine pour de nouvelles d√©couvertes ! ūüėŹ

2 commentaires:

  1. Je n'aime pas vraiment la fantasy et les romans qui sont écrits à la deuxième personne. Du coup, je pense que ce roman n'est vraiment pas fait pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon ? Alors dans ce cas là, oui, je ne pense pas que tu l'aimeras ! ;)

      Supprimer