28 août 2016

Avis Lecture 🔹 Les Chroniques Lunaires, tome 1 - Cinder - Marissa Meyer

Avis Lecture 🔹 Les Chroniques Lunaires de Marissa Meyer, tome 1 - Cinder
    A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l'atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu'elle doit accomplir pour ses sÅ“urs et sa marâtre.
Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie - son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu'éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n'a aucune chance de s'épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune !
Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l'humanité est peut-être entre ses mains. 
 
Au bout de 120 pages et quelques, j'ai abandonné Cinder !


      Tout d'abord, je tenais quand même à vous dire que généralement, je n'abandonne jamais mes lectures, dans l'espoir que en avançant un peu, l'histoire finisse par me plaire.
Les 10 premières pages, je me suis vraiment dit : « Laura, tu vas aimer ce livre. » Or, peu à peu, je me suis rapidement rendue compte que non en fait, ce n'était pas du tout fait pour moi. J'ai tout de même tenu 120 pages ! Et rien, je n'accrochais PAS DU TOUT, je m'ennuyais tout simplement donc j'ai laissé tombé. Laisser tomber un livre, c'est libérateur mais aussi tellement frustrant. Je me suis empressée après avoir décidée très clairement que je n'allais pas continuer, de chercher comment ça se terminait. Bien sûr, je suis quand même curieuse et je voulais savoir ce qui allait se passer. Même la révélation finale ne m'a pas surprise donc j'ai bien fait.


Bien évidemment, je peux pas rentrer dans les détails, puisque je ne l'ai pas fini mais je tiens à vous dire pourquoi ce roman pourtant tant aimé, n'a pas su me séduire.
Aucun personnage ne m'a touché, que se soit, Cinder, le prince, ses sœurs ou sa belle-mère. Selon moi, ils manquaient de profondeur, il me manquait de petites infos qui me permettraient un minimum de m'identifier à l'un deux. Ensuite, l'histoire en elle-même, j'ai l'ai trouvée vide d'intérêt, sans fond, terne et je pèse mes mots. Le démarrage s'est fait très tardivement et une fois que l'action a commencé, je n'accrochais toujours pas.

Au départ, l'univers robot-cyborg ne m'a du tout dérangé, j'ai même trouvé ça extrêmement original, le conte de Cendrillon a été revisité de manière complètement originale et futuriste pour le coup. Mais peu à peu, j'ai trouvais qu'il y en avait trop, trop de robotique. J'ai bien aimé la toute première scène de l'histoire dans laquelle Cinder change de pied. Et là, si vous n'avez pas lu ce roman, vous vous dites : « Elle change de pied ? ». Tout à fait, puisque Cinder est une mécanicienne cyborg (donc son corps est partiellement composé de câbles et tableaux de bords en tout genre) qui travaille pour aider sa famille.

Etant donné que ce roman est une réécriture, on retrouve et on recherche même en tant que lecteur tous les petits points communs avec Cendrillon. Nous retrouvons donc l'emblématique citrouille, la belle-mère sans cœur, le prince et le fameux bal. Mais peu à peu, l'ambiance trop futuriste m'a dérangée.

Pour le moment, je ne prévoie donc pas de lire Scarlet qui est le tome 2 de la saga.

Ceci n'est que mon simple et pur avis, je n'ai pas aimé mais ce n'est pas pour autant que je remets en question la qualité du roman. Si vous avez apprécié Cinder je suis réellement contente pour vous, puisque c'est toujours mieux d'aimer haha. :)
 


Est-ce vous aussi vous faites partie des 1,2 % des lecteurs à ne pas avoir aimé Cinder ? 😂

2 commentaires:

  1. Je fais partie des 1,2 % à ne pas avoir aimé Cinder ;)
    En fait, c'est avec ce roman que je me suis rendue compte que la SF n'était pas vraiment mon genre (je préfère largement la dystopie)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me rassures ! Je me sens tout à coup moins seule x')
      C'est justement bizarre puisque j'aime la SF mais là, je ne sais pas, je n'ai pas du tout accroché.

      Supprimer